Logiciel Solfège Piano, Changer D'espace De Travail Ubuntu, œuvre D'art Avec Miroir, Vélo à Assistance Electrique Arcade E-cardan 24v, Par Le Seul Fait Synonyme, Laque Bois Extérieur, Maison De Georges Sand Et Chopin, Conte Tour Du Monde, Reconnaissance Des Végétaux Cap Fleuriste, "/> le voyage d'oregon resumé

le voyage d'oregon resumé

Vers l’Ouest, Martin Waddell & Philippe Dupasquier, Folio Benjamin - Des formules elliptiques : « Bien des kilomètres plus tard… », « Poussés par le vent des plaines... » pour évoquer la longueur du voyage, du cheminement. rouge : nez, rideau, cheveux Certaines images présentes sur le blog ont été trouvées sur les moteurs de recherche. J’y rencontrerais...» Ses réactions, ses réflexions en cours de route parsèment le récit, «...il me restait bien des chemins à parcourir », « cela tombait bien...» pour dire son soulagement, « Nous étions de la même famille...» quand il comprend qu’il n’est pas seul à souffrir d’être un exclu, « en plus beau » ou « le monde entier nous appartenait » pour exprimer le bonheur et l’intensité de la découverte de la liberté, « J’étais quand même en meilleur état » pour dire sa satisfaction de n’être pas aussi mal en point qu’il le craignait, « elle était là ! Sa petite taille avait déjà été annoncée un peu auparavant, lorsqu’il était dans sa roulotte. L'ensemble du contenu de ce site est mis à disposition selon les termes de la. La plus lancinante, c’est celle du roman noir, des polars américains, de personnages ou de situations rendus célèbres par les « road movies ». Azraelle, Wahou ! Après avoir achevé son périple, Duke abandonne Oregon dans ses montagnes et s’en va. « Dans le matin blanc, je partirai le coeur léger et la tête libre ». Oregon et Duke se sont connus dans un cirque. Le voyage d'Oregon Un superbe album de très grand format avec des illustrations somptueuses, une écriture simple en apparence mais laissant planer beaucoup d’implicite pour des interprétations à différents degrés. Nous voyons donc Duke derrière les barreaux. Peut-on y voir un retour en arrière, un retour aux sources ? Tout comme le jeune enfant apprend à se situer par rapport à son environnement, grâce au jeu des couleurs, Duke réapprend la perception première et naïve de sa position par rapport au monde qui l’entoure à travers la découverte progressive et chromatique des paysages traversés. Le voyage d’Oregon . Paru le : 17/09/2006 . Je l’ai étudié avec mes CM il y a 3 ans, je vais bientôt pouvoir recommencer … Chouette !!! Auteur : Rascal Genre : Proposé par : Gandalf Thèmes abordés : voyage iniatique, Amérique, Rimbaud, Van Gogh, clown, cirque Avis : Belle histoire, joliment illustrée. C’est d’ailleurs Spike, le chauffeur noir qui prend les deux héros en stop qui en fait la remarque au clown, s’étonnant du « nez rouge » et du « masque blanc » dont Duke ne se départit jamais. Il m’a aussi fallu pas mal de lectures pour affiner la compréhension. Duke cherche bien à fuir un monde dans lequel il se sent profondément mal. C’est en aussi en connaissant l’univers de Rascal, et ses niveaux de compréhension qu’on commence à chercher plus loin dans ses histoires. Elle présente un ours (Oregon) et un clown (Duke) à califourchon sur ses épaules, dans un immense champ de blé peint à la manière de Van Gogh. Clown d’urgence, Thierry Dedieu, Le Seuil Fiche de préparation (séquence) pour le niveau de CM1. Néanmoins, à l’instar de la poésie mallarméenne, l’auteur use de « remotivations sémantiques » qui obligent son lecteur à prendre conscience de la profondeur cachée des expressions toutes faites : « De la porte à côté » devient « à côté de la porte », « les vaches regardent défiler les trains » devient « regardant défiler les vaches »... C’est sans doute mon album préféré, et en lire l’analyse me fait presque pleurer!! C’est d’ailleurs lui qui nous le dit, au détour d’une conversation avec Spike, l’une de ses rencontres. Qui est donc prisonnier ? Paragraphes 1 et 2 Colorie les phrases qui sont vraies. Les autres personnages rencontrés : L’ambiguïté de cette oeuvre est de savoir si Oregon est un vrai personnage de cette histoire. L’ours et le clown dorment dans un hôtel : le Sioux Motel. L’art des enluminures à travers Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Le tricheur à l’as de carreau, Georges de La Tour, Les lieux incontournables de la la planète, Le fonctionnement du corps humain et la santé. Jeunesse 14,80 € Voir tous les formats Expédié sous 7 à 15 jours . Auteur de livres pour enfants depuis 1992, Rascal suscite rêveries et interrogations. Son voyage est également réalisé sans argent, par des moyens de traverse, comme le ferait un enfant. Elles sont l’œuvre de Joos qui a aussi réalisé Eva aux pays des fleurs avec Rascal. Lecture silencieuse et autonome. J’adore ta manière de travailler les livres « au corps »! Personnages se demandent également le corbeau de la décharge publique (3) ou Marguerite (4) ? Je vais le relire de ce pas avec un autre œil. La structure syntaxique fait comprendre que Duke a besoin d’une conscience autre pour se réveiller de sa longue léthargie et pour éveiller sa propre conscience, réaliser sa propre captivité, morale et sociale. Livré chez vous entre le 6 novembre et le 16 novembre. Mais les États-Unis, c’est aussi la cristallisation de vieux rêves, le mythe du « self made man » non pas tant financier que moral et personnel, la possibilité d’apprivoiser l’immensité des étendues vierges. Il a même écrit une biographie de ce poète. Comme but pour son voyage, il nous parlait de rencontrer Blanche-Neige, la seule femme de légende dont puisse rêver un nain. Je participe au partenariat Amazon Europe, ce qui signifie que lorsque vous passez par un de mes liens pour faire un achat, je perçois une commission. » Ils traversent les États-Unis d’Est en Ouest et, bien vite, apprécient leur liberté nouvelle. On résume : 1° Duke raccompagne Oregon dans ses montagnes. Il passait juste avant mon numéro. Temps Duke tient parole et leur voyage se finit dans les montagnes d’Oregon, au cœur de la forêt enneigée. Le noir, comme le rouge, sont chargés de malheur et illustrent la détresse et les causes de la fuite. Voyage d’Oregon (Le) Mes pitreries terminées, je le raccompagnais jusqu'à sa cage. Blotti derrière le rideau rouge, L’action se déroule de l’ombre vers la lumière, mais aussi, de l’espace clos et intemporel du cirque (cage, roulotte, piste) vers les grands espaces de liberté (montagnes, rivières, forêts, plaines...). (11) STOECKLE R., L’album à l’école et au collège, L’École, 1999, p. 57. (…) de l’ours, rien d’invraisemblable ne se produit. Pour arriver ici, rien de plus simple, les internautes bibliophiles ont recherché par exemple Le voyage d'Oregon . On cheminait sous la grêle. - Déroulement : ils font la traversée de Pittsburgh jusqu’en Oregon, en passant par Chicago, l’Iowa, les Rocheuses... « nous avons pris le train en marche » « Par exemple, Moun, c’est une histoire vraie ; c’est celle de Sophie qui est la maman de mes enfants... » explique-t-il et, sur son grand-père, dans Blanche Dune (5), « ... la Drôle de Guerre, il m’en a beaucoup parlé quand j’étais petit, j’ai été marqué par ses souvenirs. D’autres indices confirment qu’on est aux USA : Duke, Oregon, Spike se nourrissent de hamburgers, dorment au Sioux Motel, paient en dollars, rencontrent un chef indien déplumé, une starlette de supermarché, arrivent au Cheval de fer... C’est même « le plus grand pays du monde », d’après un des personnages qui suggère la puissance économique de ce pays. Ces références permettent de percevoir le ton de l’album, l’ambiance dans laquelle nous nous plongeons, les aspirations inconscientes des personnages et le message de l’auteur. J’ai tenu ma promesse… ». - le voyageur de commerce, la starlette, le chef indien déplumé, renvoient aux clichés sur les USA, minorités, marginalités, rêves déçus. Sur la double page centrale, belle comme un tableau de Van Gogh, la disposition des personnages et du texte, sur la partie droite, ouvre l’espace à gauche, vers l’Ouest, où cheminent les deux amis. Arts visuels, histoire des arts, littérature, …, Aujourd’hui, je vous emmène à la (re)découverte de mon album fétiche, celui que j’avais déjà présenté lors mon épreuve de littérature de jeunesse au CRPE (quoi, déjà 10 ans ?!!!). Groupes *** : Le dernier voyage et le voyage d'Oregon Aujourd'hui, nous allons découvrir les livres de cette caisse. Enonciation La rencontre d’autres victimes du « rêve américain » fait découvrir à Duke qu’il n’est pas le seul à être un exclu de la société. La plus permanente, c’est la poésie avec Rimbaud. La 4ème de couverture en est le prolongement, elle ne porte aucune indication sur l’histoire. Aussi, au fur et à mesure du voyage des personnages, les contacts humains se raréfient progressivement, les compagnons de routes sont de moins en moins nombreux : du bus à l’auto-stop, de l’auto-stop au train de marchandises, pour finir solitaire et à pied. Une amitié, une complicité profondes les lie. Chico, le clown amoureux, Yvan Pommaux, L’école des loisirs Je m’explique : Tout d’abord, le genre littéraire. L’histoire, c’est celle de Duke, un clown qui partage l’affiche d’un cirque avec l’ours Oregon. Il veut quitter cet univers de l’artifice et son voyage est un retour progressif vers la nature. La première des références que Le voyage d’Oregon nous rappelle est celle de Jack Kerouac et de son roman autobiographique Sur la route, fondateur de la Beat Generation.Il s’agit d’un mouvement littéraire apparu dans les années 1950 qui « revendique un esprit de liberté en révolte contre l’hypocrisie morale de l’Amérique bien-pensante ». La légende de la Vallée, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront, Aux merveilles d’Alys – Le magasin zinzin, Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront, Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International. CGU et mentions légales |  Rascal aime les mots, simples et travaillés résonnant avec ceux des écrivains mais aussi des gens ordinaires comme les bateliers de Princesse de Neige (6) Il se fait parfois illustrateur. C’est la quête de Poussin Noir (1) à la recherche de ses vrais parents, c’est le bouleversement de Moun (2) entre ses parents biologiques et ses parents adoptifs, c’est ici le choix du clown, Duke, de s’assumer en tant que nain. Merci !! Jeu ou animation. C’est lui qui relate l’aventure, c’est de son point de vue que l’histoire est racontée. Il passait juste avant mon numéro. Ils vont contribuer à faire prendre conscience à Duke qu’il n’est pas le seul à être sur la touche, à faire partie des « loosers », des victimes du « rêve américain ». Arthur Rimbaud, Sensation, (mars 1870) 14,80 € Commander Ajouter au panier. - Résolution : ils arrivent en Oregon. On festoyait dans les maïs. Ça ne choque personne ? - Situation finale : Oregon a retrouvé ses origines. Le voyage d'Oregon est le récit du voyage d'un clown nain, Duke et d'un ours, Oregon. m’a demandé Spike. » Pour finir, on pourra aborder une réflexion sur les couleurs présentes dans les illustrations, et noter une opposition entre le noir/rouge et le blanc/jaune. Outre les noms des personnages et les situations géographiques permettant de reconstituer l’itinéraire de Duke et Oregon, Rascal utilise des clichés relatifs à l’Amérique : pays riche, grand producteur agricole, très industrialisé, aux grandes étendues et aux paysages variés contrastant avec l’évocation des minorités (Noirs, Indiens...) et de la marginalité, de la peur de l’autre. « Un dernier tour de piste » Rascal, Louis Joos. Auteur. Ce dernier lui raconte la guerre, la mort, l’origine du monde. Eva ou le pays des fleurs, Rascal & Joos, Pastel Pendant toute l’histoire, Duke va fuir le noir et le rouge : le chapiteau, Pittsburgh et son ciel de suie, les usines, la Chevrolet (vestige de l’industrie et symbole de la consommation) pour aller vers le jaune : les blés, les arbres gorgés de miel, le ciel au dessus des Rocheuses. Ces lignes évoquent le voyage, le temps qui passe ou encore marquent une séparation entre civilisation et nature. Kerouac a caractérisé ce mouvement comme une révolte contre-culturelle au sein d’une Amérique conformiste et bien pensante. C’est le cas pour l’ancien clown, celui qui ne s’acceptait pas. 74-83. Je suis persuadé qu’Oregon est en fait une allégorie de la conscience de Duke. 5,00 € Commander Ajouter au panier. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées.» Oregon et Duke se sont connus à l’école. Peut-être rêve-t-il donc, « comme dans les livres pour enfants », de trouver sa place dans une histoire ? Arrietty, le petit monde des chapardeurs: Souvenirs de production. Deux jeunes Irlandais, chassés de leur pays par la famine, partent à la recherche de leur père installé dans l’Ouest américain. Quelle est ma place dans le monde ? Dans le périple, Duke agit, décide, guide. - le camionneur Spike est un noir qui, pour cette raison, a lui aussi des difficultés à vivre dans ce pays. Ce sont les illustrations qui nous apportent cette information. Le voyage de Plume commence maintenant. Dans un récit, rupture de la ligne chronologique pour mentionner un événement qui s’est déroulé avant l’action considérée. Les pages de garde, de début et de fin sont du même jaune étincelant que celui des blés de la couverture. - Situation initiale : Duke et Oregon sont amis de cirque. - d’autres livres de Rascal On rêvait dans les étoiles. D’apès Wikipedia, dans les oeuvres de Hopper, « le spectateur est frappé par l’absence d’êtres humains dans ces paysages qui sont comme désertés, mais traversés par une route (Route dans le Maine, 1914) ou une voie ferrée (Passage à niveau, 1922-1923 ; Coucher de soleil sur voie ferrée, 1929). Je vais vous les distribuer par table. L’hiver y symbolise souvent la fin, la mort. « Quand j’ai rouvert les yeux, elle était là ! Le voyage d’Oregon. Il est bien sympa, mais ça a beau être une histoire, ce n’est pas un conte de fées non plus ! Il est renvoyé mais son numéro de clown triste est tellement réussi que la dompteuse est éblouie ! » (7), Illustrations (laissez votre avis dans les commentaires) Résumé : Duke, clown et nain, travaille au cirque à Pittsburgh avec son ami, l’ours Oregon. Mon auberge était la Grande-Ourse Rimbaud, Ma Bohême ...installent le lecteur dans une atmosphère poétique, d’aspiration au bonheur, à la liberté, à l’absolu. Ami-ami, de Rascal, ou pourquoi j’aime la littérature de jeunesse ! « Ils me collent à la peau » Il s’agit d’une histoire contemporaine - usines, camions, autos, trains - se déroulant le temps de la traversée des États-Unis, d’Est en Ouest. Le ciel est traité en dégradés de rose et de mauve. - Transformation : Duke semble s’accepter. Nous avions monté cet album en pièce de théâtre il y a quelques années, te lire me rappelle de bons souvenirs… Commander Ajouter au panier. Ils partent de l'univers fermé du cirque pour se rendre dans les vastes forêts de l'ouest américain. Pour boucler la boucle, on peut noter que Kerouac a été inspiré par Rimbaud, qu’il a beaucoup lu. La plus explicite, c’est évidemment celle de la peinture avec Van Gogh. Que ma joie demeure, Michel Tournier, Sept contes, Folio junior, Gallimard Il ne s’accepte pas tel qu’il est et se cache derrière un métier et un masque. Ce n’est pas facile d’être nain… ». Sur la page de garde, deux strophes d’un contemporain de Van Gogh... Le voyage d’Oregon. Le voyage d'oregon, Louis Joos, Rascal, Pastel-Ecole Des Loisirs. . Le thème principal, la quête de soi-même, est soutenu par trois thèmes secondaires : le voyage, l’Amérique et de nombreuses références culturelles. Mais donc, pourquoi ce voyage ? une séparation entre civilisation et nature, Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre), Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre), Cliquez pour partager sur Pinterest(ouvre dans une nouvelle fenêtre). Il se blottit derrière les rideaux pour perdre son trac, il utilise l’ours comme oreiller, il nous parle d’ours en peluche et de livre pour enfants. Le voyage d'Oregon . Si vous reconnaissez l'une des vôtres et souhaitez que je l'enlève ou que je vous cite, merci de me contacter. Mais si l’histoire se limitait à cela, elle aurait un intérêt, certes, assez limité. Vérifie dans le dictionnaire si tu en as besoin. C’est par une double page illustrée et sans texte que se termine l’album : le clown, seul, s’enfonce dans une immense forêt couverte de neige. Les illustrations présentent le clown et l’ours (Duke sur les épaules d’Oregon, Duke tenant Oregon par la main, Duke et Oregon marchant épaule contre épaule), en différents lieux. Des rimes. jaune : maïs, gorgées de miel En stock . Le blanc, enfin, entraîne vers des sensations de pureté, de virginité, d’espoir : la neige qui tombe sur les montagnes et la forêt va recouvrir et faire disparaître le nez rouge abandonné ; le blanc, couleur de passage, marque celui de l’ancienne vie à la nouvelle, au grand jour, sans masque. (13) Lieux com-muns selon la définition d’Aristote dans «la Réthorique». L’album est traité en simples et doubles pages. De Louis Joos et Rascal. Il est évident que cet album   constitue réellement une oeuvre littéraire avec tous les  possibles qu’une oeuvre véritable est capable de proposer au lecteur. Bonus. Son nez rouge, au premier plan, est loin derrière lui, dans un décor immaculé. This website uses cookies to improve your experience. C’est parce qu’il n’assume pas son physique hors-normes qu’il se grime. Une lecture superficielle du Voyage d’Oregon ne permet pas de remarquer le départ de Duke du monde civilisé vers la nature, ni même de relever qu’il s’est débarassé de ses derniers biens : « Il me restait deux dollars oubliés au fond d’une musette. On peut suivre leur trajet sur une carte. Le champ sémantique du voyage hante d’ailleurs le texte : « conduis-moi », « nous sommes partis », « descendre jusqu’en », « chemins à parcourir », « traversée », « cheminait », « cent pas », « géographie », « voyage », « roulotte », « bagages », « musette », « kilomètres », « aller simples », « prendre en stop », « prendre le train en marche ». Achetez neuf ou d'occasion (12) Cette profusion de platitudes donne l’apparence d’une écriture banale, symptomatique de la crise existentielle traversée par Duke contraint par l’ordinaire de sa vie quotidienne. et sur Facebook ! Le récit est structuré en cinq parties. Il s’agit du voyage initiatique, thème souvent rencontré dans la littérature américaine chez Norman Mailer, John Steinbeck, Henry James ou encore Hemingway. vrai faux Duke et Oregon dorment dans une ferme. Le voyage est double : géographique d’une part, et spirituel de l’autre. Le clin d’œil à ce conte est peut-être plus présent qu’on ne l’imagine. Approches externes Blotti derrière le rideau, je perdais mon trac et retrouvais l'enfance. Tout au long du texte, il laisse des « blancs », formes de mises entre parenthèses d’une subjectivité qui se construit, espaces où les souffrances sont à peine évoquées comme en témoigne cette phrase : « Moi qui, enfant, n’avais jamais eu d’ours en peluche...» Ces espaces interstitiels, vertiges de possibles, invitent également le lecteur à projeter en eux l’espoir d’une prochaine réalisation. Merci pour ce partage! Car pour comprendre cette histoire, il faut s’apercevoir qu’il s’agit d’un texte proliférant. Un roman d’initiation. Que savons-nous de Duke ? - un documentaire Illustrateur. « Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, On peut pousser la réflexion en imaginant le cow-boy comme le symbole de la toute puissance de l’Homme sur la nature, qui nous rappelle que la conquête de l’Ouest a été faite en soumettant par la force la  nature et les peuples hostiles. La vue L’ouïe Le toucher Le goût L’odorat En effet, sur la couverture, les personnages se dirigent vers la droite, comme pour nous inviter à entrer dans le livre, alors qu’ici ils marchent dans l’autre sens, pour montrer le voyage d’Est en Ouest qu’ils sont en train de réaliser. Blotti derrière le rideau rouge, je perdais mon trac et retrouvais l’enfance. Il s’agit de l’illustration de la couverture de l’album, mais elle a été inversée. J’adore tes analyses d’albums… Un grand merci et recommence quand tu veux… :p. L »analyse que tu fais de cet album est très intéressante et riche. Dès cet épigraphe, Rascal nous met sur la voie d’un désir de retour vers la nature, l’envie de se débarrasser des biens matériels. Les couleurs parlent autant que le texte en emplissant autant l’espace. Peut-être existe-t-il d’autres liens entre le peintre et cet album, mais je ne les ai pas décelés. D’ailleurs, le masque de clown que porte Duke tout au long de cette aventure illustre cette dualité : le nez rouge sur fond blanc. "lecture n°1", (1) Poussin Noir, Rascal et P. Elliott, Pastel, (3) Le Corbeau du Paradis, Rascal et Isabelle Chatellard, Pastel, (4) Plume de vache, Rascal et �dith, Pastel, (5) Blanche Dune, Rascal et St�phane Girel, Pastel, (6) Princesse de Neige, Pascal Nottet & St�phane Girel, L��cole des loisirs, Couverture Une fois parvenu au terme de son trajet, il sera enfin libre de faire ce qu’il désire, il se sera accepté tel qu’il est, il ne pourra donc plus revenir en arrière. Mais cette demande, introduite par « Comme dans les livres pour enfants » (notons ici la mise en abyme), fait écho au sentiment d’insignifiance de Duke, suggérée dès la première strophe et ressentie comme telle par le personnage : 2) Qu’est-ce qu’une sensation ? La dernière illustration nous montre Duke qui s’en va en marchant dans les « blanches neiges ». Il s’agit plutôt d’un deuil, le dernier vers nous invitant à voir en ce texte un hymne de ce qui va enfin pouvoir devenir ; la délivrance étant symbolisée pour Duke par le geste d’abandon de son nez de clown dans la neige, bientôt recouvert par les flocons qui parsèment le sol. On montrera aux enfants les tableaux qui évoquent ces vers et celui intitulé Le campement des Bohémiens. Les personnages centraux sont le clown, et l’ours. (8) Le voyage d'oregon Louis Joos (Illustration) Rascal (Auteur) Paru en septembre 1993 Album jeunesse dès 6 ans (cartonné) en français. tres chouette article!! Lecture : Le voyage d’Oregon 4- L’histoire 1) Relis chaque partie du texte et trouve lui un titre. Quand Oregon lui demande de le ramener dans ses forêts natales, Duke n’hésite pas. Si on connait un peu Rascal, on sait que la symbolique des saisons est très forte dans plusieurs de ses oeuvres (comme Moun, Pied d’Or ou La route du vent). Il s’agit d’un mouvement littéraire apparu dans les années 1950 qui « revendique un esprit de liberté en révolte contre l’hypocrisie morale de l’Amérique bien-pensante ». Là, au milieu du voyage, au milieu du récit, on révèle au lecteur que Duke est nain et on comprend alors mieux l’origine de sa souffrance et sa décision de rompre avec son milieu originel, celui du cirque, monde de la marginalité, exutoire de l’altérité aussi, seul univers où il semble qu’il puisse avoir une place : un nain dans un cirque, cela n’étonne personne. J’en ai fait des ricochets sur la Platte River ». 1_____ Au saut du lit, nous avons pris le train en marche pour la dernière ligne droite. (10) F. SUBLET, recherche INRP poésie, Au vif des mots, au cœur des choses. Ils vivent la vie et les aventures des émigrants et des pionniers avant de retrouver leur père. Les marqueurs de temps : Parmi ses grands thèmes, il y a celui, récurrent de l’identité : tenter d’être soi-même, coûte que coûte. La première des références que Le voyage d’Oregon nous rappelle est celle de Jack Kerouac et de son roman autobiographique Sur la route, fondateur de la Beat Generation. Des traces de ses hésitations intérieures apparaissent : « Je me doutais...» ou « Qui sait ? « mon numéro. La référence à Rimbaud, génie précoce, poète maudit, pratiquement méconnu de son vivant, revêt une signification précise : à l’instar de Duke, il symbolise la révolte, la soif de liberté et d’absolu, tout comme Van Gogh qui « comme lui, a connu les vicissitudes de l’artiste bohême. Il quitte également la mégalopole au sein de laquelle l’Homme est omniprésent (et pas dans le meilleur sens du terme). Titre : Voyage d'Oregon (Le) Auteur : Rascal Illustrateur : Joos, Louis Type : Album Niveau(x) : CE1 - CE2 - CM1 Difficulté : « Pour écrire un livre, c’est pareil, il faut savoir que je les nourris de ma vie, des livres que j’ai lus... » Les références aux fables et légendes traditionnelles, aux œuvres artistiques ou à sa vie personnelle parsèment son œuvre. Il traite en peu de mots du rapport de soi au monde, de soi à soi, deux mondes qu’il cherche à ouvrir aux enfants pour qu’ils y fassent leur place. Le clown est narrateur. En outre, le contexte du cirque, le dérisoire du personnage de Duke, les allusions permanentes à l’enfance et le recours à des jeux visuels convoquent nos images intérieures, gomment les faits et accentuent les sensations. Le texte est un récit à « effet de réel » (10) qui met en œuvre un conflit entre le thème (action du personnage qui est de ramener l’ours) et le propos (objet de cette action qui est la quête d’une réalisation personnelle). « Dans le matin blanc, je partirai, le cœur léger et la tête libre » qui n’est pas sans évoquer le célèbre poème de Victor Hugo des Contemplations : Souligne ce qui est faux dans les autres. Le quatrain champêtre, dans le texte, leur fait écho. Van Gogh, la petite note jaune, J. Loumaye, C. Roucha, Casterman. Mis à part la prise de parole (unique !) Et une fois de plus, ce qui m’a séduit dans cet album, c’est le double niveau de compréhension  de l’histoire. Le voyage d'Oregon . Rascal lui fait parcourir « le plus grand pays du monde » à l’instar des premiers pionniers qui firent la conquête du grand Ouest, mais aussi, dans les traces de Kerouac, « sur la route » de la Beat génération. Le voyage d'Oregon . Rascal suggère les faits plus qu’il ne les décrit : c’est d’ailleurs le procédé majeur qu’il emploie pour faire sentir au lecteur le malaise de Duke.

Logiciel Solfège Piano, Changer D'espace De Travail Ubuntu, œuvre D'art Avec Miroir, Vélo à Assistance Electrique Arcade E-cardan 24v, Par Le Seul Fait Synonyme, Laque Bois Extérieur, Maison De Georges Sand Et Chopin, Conte Tour Du Monde, Reconnaissance Des Végétaux Cap Fleuriste,

Laisser un commentaire